Répondre à : Ma femme a une infidélité virtuelle, comment réagir ? (forum)

Rencontre-adultère : guide des sites et conseils conjugaux Forums Ma femme a une infidélité virtuelle, comment réagir ? (forum) Répondre à : Ma femme a une infidélité virtuelle, comment réagir ? (forum)

#3461
anonyme
Invité

Tu as bien compris de quoi il s’agit, j’ai mis des mois à le comprendre. J’aimerais qu’un sexologue m’explique comment un tel changement de comportement peut se produire.

Elle a formulé ce que tu dis presque exactement de la même manière. C’était une zone protégée pour elle, elle était seule et pouvait faire ces choses seule. C’était donc plus facile pour elle, elle pouvait, pendant ces cinq mois, séparer totalement sa vie conjugale et familiale de ces écrits. C’étaient deux mondes différents pour elle. Elle voulait rencontrer cet homme pour voir si elle pouvait ressentir ce désir dans la réalité.

Je ne peux pas m’engager à nouveau parce que, par ces mois d’écriture et parce qu’elle était amoureuse de lui il y a 14 ans, il y a aussi une dimension émotionnelle qui est apparue dans leurs échanges. Cette écriture « sexuelle » a duré environ trois semaines, puis ils ont parlé de leur vie quotidienne. Il la rassurait, lui disant qu’elle était une mère formidable, qu’elle avait une famille merveilleuse. Je partageais cette vie quotidienne avec elle et la critiquais souvent, disant qu’elle travaillait trop et faisait trop peu pour les enfants, alors qu’elle portait presque tout le poids de la maison. Ses mots à lui trouvaient un terrain fertile et il sait vraiment bien écrire – il trouve les mots justes. Elle se sentait valorisée, comprise, et à travers des années d’écriture, ils avaient retrouvé une connexion et une proximité – comme elle l’appelle – mais le désir était toujours présent et était le moteur de tout. Je suis revenu parce qu’elle m’a demandé de revenir après trois mois – après avoir réfléchi à tout – pour moi et sa famille. Pour elle, cet homme n’est plus un sujet parce qu’il n’était pas la raison. Elle le considère comme un outil qui lui a permis de tout extérioriser ce qu’elle ressentait depuis deux ans. Le contact était comme un bouchon qui s’ouvrait. Elle était complètement déboussolée, selon ses propres mots. Comme je ne comprends pas tout cela, je ne peux pas me débarrasser de l’idée qu’il est l’homme de sa vie, son véritable amour. Je reviens toujours à cette pensée car c’est pour moi la seule explication pour détruire une famille. Elle le nie constamment, disant que tout est lié à sa sexualité perturbée. Si elle n’avait pas été comme ça dans sa jeunesse, cet homme n’aurait jamais pu prendre une telle importance. Elle aurait eu des relations et il n’aurait pas été nécessaire de lui écrire pendant cinq ans. Elle revenait toujours vers lui quand un homme lui tournait le dos, parce qu’elle ne voulait pas (ne pouvait pas) être intime.

Actuellement, je veux qu’elle le rencontre pour qu’elle découvre ce qui se passe en réalité. Pas seulement pour moi, aussi pour elle. Je pense que je ne peux pas rivaliser avec un homme qu’elle idéalise dans ses fantasmes. Elle ne veut pas, disant que ce n’est pas nécessaire. Elle sait pourquoi tout cela est arrivé et il ne se passera rien. Il sera pour elle un étranger. Il lui a déjà écrit trois fois depuis qu’elle veut reprendre notre relation. Elle ne lui a pas répondu et m’a immédiatement montré ses messages. Je veux me réengager, mais pas avec le sentiment qu’elle est avec moi seulement parce que c’est impossible avec lui. Elle me dit toujours que ce n’est pas la raison, que cela n’a jamais été une question de vivre avec lui. Elle voulait simplement ressentir ce sentiment, savoir ce que c’est que de désirer quelqu’un, de ressentir du désir. Elle le ressent maintenant pour moi, parce qu’elle m’a enfin dit toute la vérité. Ironie : elle dit même qu’une telle tragédie était nécessaire, sinon elle ne m’aurait jamais raconté tout cela et n’aurait jamais pu le vivre avec moi. Et elle voit cela comme un cadeau maintenant pour moi de ressentir ce désir. Mais puis-je vraiment le croire ? C’est tellement irréel pour moi.